Bureaux du futur : quel avenir pour la papeterie ?

Billet d’humeur

Septembre, c’est la reprise, un peu comme un nouveau départ chaque année. Je me dis que pour fêter ça, cela vaut le coup de démarrer avec un nouveau cahier de notes. Tout nouveau tout beau, comme nos nouveaux bureaux.

Nos nouveaux bureaux… ils sont chouettes. Ils s’inspirent des espaces de co-working qui fleurissent un peu partout. Le « bureau du futur », c’est un thème à la mode en ce moment. Tout autant que l’évolution / les mutations du monde du travail, et du travail lui-même d’ailleurs (on y reviendra très  bientôt). Travailleurs nomades de plus en plus nombreux, gain de place indispensable en ville pour réduire les m2 loués, plébiscite du travail collaboratif, espaces de convivialité prônés par les start-up dont les grands groupes s’inspirent… Tout notre environnement professionnel évolue pour être plus en phase avec nos nouveaux modes de vie et pour être plus agréables, pour parfois presque devenir comme un second « chez soi », si confortable qu’on oublierait presque de rentrer (j’ai dit « presque »), histoire d’être plus productifs (ne soyons pas naïfs).

Alors quand j’ouvre l’armoire à fournitures du bureau pour prendre un « nouveau carnet de  notes», je tombe en arrêt devant les trois pauvres cahiers égarés sur l’étagère. Je reste figée un moment avant de regarder partout dans l’armoire. Mais ce sont bien ceux-là. Il n’y a qu’un seul modèle de cahier « conquérant » à petit carreaux. Deux couleurs au choix tout de même : orange et vert. Mon Dieu, j’hésite un long moment, totalement désespérée… Lequel sera le moins moche, le moins déprimant, pour m’accompagner tout au long de mes multiples réunions ? Il n’y a même pas une version avec des intercalaires pour diviser mes prises de notes en fonction de leur type (réunions / todolist  / Point avec XY…).

C’est alors que je m’interroge… D’accord, nous prenons tous de plus en plus souvent nos notes directement sur informatique. D’accord, les applications pour gérer les « todolist », faire de la gestion de projet, se multiplient.  Sans  parler des agendas et autres pense-bête gérés depuis bien longtemps depuis nos ordinateurs. Le numérique va-t-il ainsi tuer la papeterie de bureau ? Aurons-nous tous bientôt des carnets de notes en papier numérique ?

sony-digital-paper

Tout le monde s’inquiète de l’avenir du livre avec les livres numériques. Mais qu’en est-il de l’avenir de la papeterie ? Personne ne semble s’en émouvoir.

Je suis comme tout le monde, moi aussi j’enregistre tout sur mon PC. Mais je suis aussi comme beaucoup d’autres : je  prends encore souvent des notes sur un cahier et celui-ci m’accompagne tous les jours, même en déplacement. Or il se trouve que j’aime la papeterie depuis mon enfance.  Et je me dis que si l’environnement de travail évolue pour nous être plus agréable, ce qui pourrait sauver la papeterie de bureau serait tout simplement qu’elle arrête d’être moche et basique.

Quelques liens pour les amoureux de papeterie

BrotherWorks, de beaux cahiers à la couverture de cuir

Les carnets Paon, des pièces uniques fabriquées à la main, en papier recyclés

L’incontournable et indémodable Moleskine rendu célèbre par les nombreux artistes et intellectuels qui l’ont utilisé. Moleskine se modernise d’ailleurs et propose maintenant le « smart writing set » pour passer du papier à l’écran en un clic. La papeterie du futur est déjà là on dirait !

Tout cela a un prix, que les entreprises ne sont certainement pas prêtes à mettre (et on le comprend aisément) pour de la papeterie de bureau. Mais il existe beaucoup d’autres alternatives, beaucoup moins chères, mais bien plus jolies que les cahiers d’écolier : HEMA, par exemple, propose des modèles de carnets et notebook avec de jolies couvertures.Idéal pour le bureau et les chefs d’entreprise soucieux de fournir des carnets inspirants à leurs salariés

Idée cadeau : Saperlipapier, la papeterie en mode « box surprise »

Une idée originale : offrir (ou s’offrir !) tous les deux mois, une sélection d’articles de papeterie sélectionnés avec soin par Julie Cardouat, la créatrice du site Saperlipapier, passionnée, comme moi, par les carnets.

Et pour terminer cet article un moodboard #creativité

MOTD 11.PNG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s