A quand la rentrée 2.0 ?

Billet d’humeur

Avec le numérique, le champ des possibles s’est étendu. Tout est touché. Tout change. Qu’il s’agisse des métiers, des outils de production, de l’économie, de la construction mais aussi bien évidemment des relations humaines, du divertissement, de la médecine, de la gestion de nos villes… tout, tout TOUT est absolument chamboulé, transformé, amélioré ou détérioré selon les points de vus et selon les sujets. Tout évolue à vitesse grand V au point qu’on a parfois du mal à suivre. Qu’on en soit heureux ou qu’on le regrette, on ne peut pas nier cette déferlante qui transpire dans tous les domaines de notre vie sur cette terre.

Partout on entend parler de transition numérique, de transformation digitale, des innovations que le numérique permet de faire émerger. Il est pourtant un domaine où j’ai la sensation que la révolution numérique peine à déferler… Je veux parler de l’éducation nationale. Je ne parle pas du tout des plans numériques et des problématiques  budgétaires d’équipement. Je parlerai plus volontiers de l’enseignement en lui-même, de la façon de transmettre les savoirs, des méthodes pour favoriser l’apprentissage, la mémorisation, mais aussi la collaboration. Au lieu de cela on reste dans un système figé, basé sur la concurrence, où tous les enfants, pourtant tous si différents les uns des autres, et également bien différents de ce que nous pouvions être à leurs âges, doivent se fondre dans un moule qui produit des élèves en décalage total avec ce que sera leur vie demain dans le monde du travail et même avec ce qu’est déjà leur vie aujourd’hui dans leur quotidien.

Quelques enseignants prennent parfois des initiatives. Il serait bon qu’elles soient plus partagées, testées, dupliquées… Il serait temps que notre système éducatif sorte de sa léthargie et commence enfin à évoluer. Si ce n’est pas le gouvernement qui en prend l’initiative, ni les enseignants trop confortablement installés dans leurs habitudes ou trop écrasés par un système qui appartient à la famille des mammouths, alors qui ?

Peut-être est-ce à nous, parents, de faire entendre la voix de nos enfants ?

Bonne rentrée à tous,
Bon courage à tous les élèves
Et bon courage à tous les enseignants qui prennent à cœur d’adapter  leur métier à notre monde qui change…

Quelques liens :
Révolution numérique : pourquoi il faut changer l’école
Trailer du film « une idée folle »

 

 

Publicités